L’histoire de la Boite à Bijoux à travers les époques

Temps de lecture : 6 minutes

La présentation de la joaillerie était l’expression ultime de l’autorité royale et de la richesse

Des rois comme le monarque anglais du 16e siècle Henry Tudor savaient comment utiliser leurs dons pour courtiser des amoureuses potentielles.

De la présentation du bijou au moment de la grande révélation, les fabricants de bijoux ont répondu aux désirs du roi, en concentrant les détails et les finitions  sur le bijou, mais aussi sur la boîte dans laquelle il serait présenté.

Souvent fabriqués en métal, comme la boîte à bijoux de Nuremberg du XVIe siècle, ces objets avaient également une fonction pratique.

Les boîtes à bijoux recouvertes de velours ou doublées de cuir devenaient des récipients hermétiques qui protégeaient les pierres précieuses (diamant, émeraude, lapis et saphir) de la saleté et de la crasse du palais.

 boite a bijoux nuremberg

 

Boite à Bijoux dans blanche neige

Au cours du 18e siècle, les boîtes à bijoux ont servi de signe d’autorité royale et de richesse. Dans une version du conte de fées des  frères Grimm, la méchante reine, ordonne à son fidèle chasseur de lui livrer le cœur de Blanche-Neige dans une boîte à bijoux. Ce détail horrible donne encore aujourd’hui des frissons aux lecteurs.

Les Boites à Bijoux pendant la révolution industrielle

Son histoire a débuté il y a plusieurs siècles. À travers les âges et les époques, les boîtes à bijoux étaient conçues et fabriquées par des artisans qualifiés et expérimentés.

Les joailliers créateurs et les artisans bijoutiers étaient les maitres dans la fabrication de bijoux. Dans certains cas, les boîtes ont été conçues pour être aussi précieuses que les trésors qu’elles contiennent.

Elles étaient fabriquées pour y ranger différent type de bijoux comme des bagues, bracelets, alliances, boucles d’oreilles en or, médailles et chevalières. Pendant la révolution industrielle, le concept de production de masse a permis à la classe moyenne nouvellement établie de la société d’acheter des articles tels que des boîtes à bijoux.

Comme elles étaient fabriquées en masse, le coût de leur production, ainsi que le coût pour le consommateur, était considérablement réduit. Considéré comme un article de luxe (à la base) le coffret à bijoux pouvait désormais être apprécié par les gens de la classe moyenne. 

 
Au début des années 1900, les femmes au foyer ont commencé à recevoir des catalogues de vente par correspondance de sociétés telles que Sears, Wards et Marshall Fields.
Aujourd’hui, la famille moyenne peut acheter une boîte à bijoux, qu’elle vive à Topeka, au Kansas ou à New York.
Entre-temps, les bijouteries présentaient les modèles de boîtes à bijoux les plus branchés et les plus beaux.
Elles se déclinent en plusieurs tailles et styles, des petites boîtes à bagues (écrin) aux boîtes suffisamment grandes pour contenir les gants d’une femme.
 

Les Boites à Bijoux et l’Art Nouveau

Le commerce et les voyages internationaux ont ouvert de nouvelles portes aux styles décoratifs du monde entier.

Au début des années 1900, l’Art nouveau faisait fureur et c’était donc aussi le style décoratif le plus recherché pour les boîtes à bijoux. Ce design romantique était célèbre pour ses lignes fluides et asymétriques contenant des motifs liés à la nature.
Les artistes utilisaient également des fleurs sur les boîtes à bijoux de style Art nouveau.
Le style Art nouveau reflétait des sentiments floraux sur les boîtes à bijoux : 
  • les marguerites pour l’innocence
  • les roses pour l’amour et la beauté, etc.
 
collection  coffret bijoux femme
 

L’Essor des Boites à Bijoux

De 1904 à 1918, la production en masse de boîtes à bijoux est écrasante.
À cette époque, les boîtes en or et en argent étaient très courantes. Les boîtes en argent sont considérées comme des boîtes à bijoux anciennes et sont très rares.
Parmi les autres types de boîtes à bijoux antiques, on trouve les boîtes à souvenirs qui comportent des disques commémoratifs en céramique ou des disques photos.
Il y a aussi les boîtes finies en ivoire. On pense qu’elles ont été conçues plus tard, mais elles sont très difficiles à trouver.
Leurs finitions sont extrêmement durables. Par conséquent, ces boîtes à bijoux anciennes peuvent encore être transmises de génération en génération.

Les Matériaux utilisés

Pour la construction des boîtes à bijoux, le plomb antique était le métal de base le plus couramment utilisé.
Au début, les boîtes à bijoux étaient enduites de cuivre et finies en or ou en argent. Avec le temps, on s’est aperçus que les boîtes finies en émail étaient plus durables et plus résistantes que les boîtes en or ou en argent.
Au milieu des années 1900, les finitions en ivoire ont été introduites.


boite bijoux ivoire et cuivre

L’Âge d’Or des Boites à Bijoux

L’âge d’or des boîtes à bijoux est représenté de 1904 à 1918, période durant laquelle il y a eu une production massive de boîtes à bijoux.
Les boîtes en or et en argent étaient très courantes.
Les versions argentées d’aujourd’hui sont considérées comme des boîtes à bijoux anciennes et sont très rares. Les boîtes à finition en ivoire, bien que conçues plus tard, sont également considérées comme rares et difficiles à trouver. En raison de leur durabilité, les boîtes ont souvent été transmises de génération en génération et font d’elles un objet intemporel.

Boite à Bijoux en Porcelaine

À l’époque victorienne (1873-1901), un véritable engouement eu lieu autour des boites à bijoux.
Ces boîtes présentaient de belles petites sculptures et gravures représentant des enfants, des fleurs, des trèfles, des animaux et divers autres thèmes.
Elles sont devenues populaires lorsque l’achat d’accessoires s’est banalisé et est devenu à la portée de tout le monde. Certaines boîtes étaient également décorées avec des illustrations de Kate Greenaway, la célèbre écrivaine et illustratrice anglaise.
boite porcelaine
 

Boîte à bijoux de commémoration

Outre la mémoire de l’histoire, certaines boîtes à bijoux ont été conçues pour commémorer un événement important ou une époque particulière.
Par exemple, à l’exposition universelle de 1904, une variété d’objet est proposée, y compris des boîtes à bijoux.
Pour leurs propriétaires, la boîte peut ne pas avoir une grande valeur. En revanche, aux yeux des collectionneurs, les boîtes étaient considérées comme ayant une très grande valeur.
De ce fait beaucoup de boîtes à bijoux ont fini délaissées et oubliées au fin fond des caves et des greniers.
Vous pouvez aujourd’hui trouver certaines de ces boîtes chez un antiquaire ou un collectionneur.
La collection de boîtes à bijoux antiques est devenue un passe-temps populaire de nos jours.
boite
 

La Boîte à bijoux en métal

Au début des années 1900, l’Art Nouveau a été introduit en France et la folie à l’encontre des boîtes à bijoux en métal est née
La boîte à bijoux en métal, que l’on appelait aussi « le cercueil », a été produite en grande quantité.
Ces boîtes à bijoux assorties étaient faites de métal coulé et dotées de finitions telles que l’or, l’argent ou l’ivoire.
On pouvait y ranger toutes sortes de bijoux de luxe, comme des bijoux en or, des pierres fines, des rubis et des saphirs.
Ces boites étaient décorées par différents motifs représentant des fleurs, des oiseaux et une femme dont les cheveux coulent comme des vagues. 
 boite à bijoux en métal

Boite à bijoux en Italie

Les artisans de boîtes à bijoux haut de gamme comme Agresti de Florence, en Italie, s’attachent à trouver des bois exotiques de qualité supérieure et créent des pièces de collection sur commande.
La famille Agresti associe des lignes classiques et des finitions lisses, puis propose chaque année une gamme de produits originaux pour les clients en quête d’inspiration.
agresti florence
Découvrez toutes nos Boites pour mettre à l’abri vos précieux Bijoux.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *