les bijoux chez les romains

Histoire -

Les Bijoux Chez les Romains

de lecture

Aperçu Historique

Les Romains de l'Antiquité étaient réputés pour la complexité de la conception des bijoux et l'utilisation d'un large éventail de matériaux, en particulier des pierres précieuses colorées et des perles de verre.

Cet artisanat a √©t√© largement favoris√© par l'influence et le savoir-faire des diff√©rentes cultures qu'ils ont embrass√©es et la vari√©t√© des ressources naturelles disponibles dans tous les territoires m√©diterran√©ens sous contr√īle.

En outre, un vaste réseau commercial d'importations permettait d'accéder à des matériaux exotiques, des pierres semi-précieuses et précieuses qui pouvaient voyager pendant des mois le long de l'ancienne route de la soie de Perse, d'Inde et d'Extrême-Orient.

 protégez vos bijoux

Les Bijoux Chez les Romains

Alors que les hommes riches collectionnaient des Ňďuvres d'art telles que des sculptures ou des objets en argent, le port d'une ou plusieurs bagues suffisait g√©n√©ralement, surtout √† des √©poques soumises √† la censure.

Cependant, les hommes romains portaient également des bracelets, des colliers avec pendentif et des "torque".

Un exemple int√©ressant est celui du dictateur romain Titus Manlius qui, en 361 avant J.-C., a d√©fi√© un Gaulois au combat, l'a tu√© et a pris son¬†collier (torque) pour le porter depuis, d'o√Ļ le surnom re√ßu de Titus Manlius Imperiosus "Torquatus" (qui porte un collier).

Depuis ce jour et lors des conquêtes de nouveaux territoires à l'époque républicaine, les soldats se voyaient attribuer des "torque" après leurs actes de bravoure au combat et devenaient une décoration distinctive des unités d'élite.


empereur romain

 

Les Bijoux Chez les Romaines

En revanche, les femmes romaines possédaient de nombreuses collections de différents ensembles de bijoux et orneraient leur corps en abondance de bagues, boucles d'oreilles, bracelets et colliers luxueux, tous portés en même temps.

La situation était telle, qu'il existe de nombreux témoignages de maris se plaignant de la quantité de bijoux que leurs femmes exigeaient. Même les accessoires fonctionnels romains, comme les broches ou les fibules qui servaient simplement à attacher les vêtements, étaient richement décorés d'intailles, de pierres et de métaux précieux.

 

femme romaine 

LES ROMAINS SONT VENUS, ONT VU, ET ONT FAIT GRANDIR LES BIJOUX

Bien que la plupart des bijoux romains restants ressemblent à des créations grecques et étrusques*, de nouvelles formes ont été développées et empruntées à d'autres cultures.

*Les¬†√Čtrusques¬†sont un peuple de l'Antiquit√© qui habitait l'√Čtrurie¬†(l'Actuelle Toscane) une r√©gion de l'Italie centrale, au nord de Rome.

Au début, les bijoux romains étaient un peu plus conservateurs et austères, par rapport aux autres cultures méditerranéennes, mais le flux continu de marchandises provenant des invasions et des conquêtes, a rapidement conduit à un mode de vie plus ostentatoire.

Les bijoux romains √©taient toujours fabriqu√©s par des artisans grecs ou import√©s d'√Čgypte, avec exactement les m√™mes symboles distinctifs de ces anciennes cultures.

grèce et égypte

En fait, il existe de nombreux exemples de scarab√©es trouv√©s dans des r√©gions romaines √©loign√©es de l'√Čgypte comme l'Hispanie ou des bijoux avec des figures d'Isis port√©s √† l'√©poque romaine.

D'autres symboles populaires des bijoux romains anciens étaient les serpents, un animal symbolisant la santé, la fertilité et l'immortalité, le plus souvent sous forme de bracelets.

romain et sepent

LES MAT√ČRIAUX UTILIS√ČS DANS LA BIJOUTERIE ROMAINE


Des pierres "semi-précieuses" (pierres fines) ont été importées d'Egypte comme le lapis-lazuli, les émeraudes, les péridots, le jaspe, la cornaline, l'onyx de Perse, l'ambre de Gdansk et les perles du Golfe Persique.

Curieusement, l'une des expéditions les plus connues pour l'acquisition de l'ambre, connu à l'époque comme "l'or du Nord", s'est déroulée sous le règne de l'empereur Néron, lorsqu'un cavalier romain (membre de l'ordre équestre romain) rapporte qu'il a apporté suffisamment d'ambre pour construire un stade entier de combat de gladiateurs (58 après J.-C.).

Les pierres précieuses formant des camées (pierre fine : agate, améthyste, onyx, sculptée en relief) avec des portraits étaient également utilisées comme bagues et pendentifs.

Les pierres précieuses et les perles étaient particulièrement appréciées par les anciens Romains, comme les bijoux trouvés dans les ruines de Pompéi, généreusement ornés d'émeraudes et de perles.

pierre précieuse


À la chute de l'Empire romain, les pierres précieuses exotiques de l'Inde et de l'Extrême-Orient étaient abondantes, notamment le saphir bleu et la topaze d'Inde ou du Sri Lanka.

Afin de r√©pondre √† la demande de toutes les classes sociales romaines, il existait toute une industrie de r√©pliques en pierre (perles de verre) et une coul√©e diversifi√©e d'alliages qui permettaient de r√©duire consid√©rablement le co√Ľt de fabrication des bijoux. Une preuve de l'importance que les Romains accordaient √† leur image et √† leur statut social.

mettez vos bijoux à l'abri


QUELQUES FAITS SUR LA BIJOUTERIE ROMAINE ANCIENNE

L'un des premiers collectionneurs de pierres précieuses a peut-être été le Romain Marcus Aemilio Escaurus (1er siècle avant JC) qui a lancé après lui une mode qui s'installa dans le temps.

Le d√©but de cette mode¬†a √©t√© document√©e lorsque Marc Antoine proposa¬†√† un s√©nateur romain nomm√© Marcus Nonius une somme √©norme pour acheter une grande opale de sa collection, qu'Antoine voulait offrir √† Cl√©op√Ętre.

Lorsque Nonius refusa l'offre, 2 choix lui fut imposé :

1) vendre la pierre 

2) quitter Rome.

Marcus Nonius choisit alors de quitter Rome !

officier romain

À cette époque on ne pouvait pas pratiquer la mode comme on le voulait, de nombreuses règles et restriction étaient concernés.

Un censeur romain (Censorius) appelé Marcus Porcius Cato, ou "Caton l'Ancien" (234-149 av. J.-C.), a alors créé de nombreuses règles et règlements contre le fait de s'exposer en public avec des parures et habits nobles.

Caton a imposé une lourde taxe sur certaines formes de vêtements et d'ornements personnels, en particulier pour les femmes.

Le mot "censure" est dérivé de Caton. Caton était si strict que même un sénateur romain avait peur de porter une bague en or, et ce, même en privé.

Alors que les femmes romaines portaient une grande variété de bijoux, les hommes se contentait de porter des bagues. 

Les bagues étaient généralement en or ou en électrum (mélange d'or et d'argent), et servaient généralement à sceller des documents importants avec de la cire chaude.

bague romaine

De nombreuses informations sur la fa√ßon dont les bijoux √©gypto-romains √©taient port√©s ont √©t√© trouv√©es sur les sites o√Ļ les riches femmes romaines √©taient enterr√©es en √Čgypte.

Les peintures, g√©n√©ralement appel√©es "portraits de momies", √©taient des portraits montrant le d√©funt √† un √Ęge plus jeune, habill√© des¬†plus beaux v√™tements et orn√© de bijoux.

peinture momie

Les Bagues Chez les Romains

Les Romains aimaient beaucoup tout ce qui pouvait les mettre en valeurs. Les s√©nateurs et les bureaucrates portaient des bagues en or avec¬†de grosse pierre pr√©cieuse qui, d'un seul coup d'Ňďil, indiquait imm√©diatement leur statut dans la soci√©t√©.

Les plébéiens quant à eux, n'étaient autorisés à porter que des bagues de fer, bien qu'ils reçussent parfois des bagues en or en signe de bravoure au combat.

LES BRACELETS CHEZ LES ROMAINS

Les bracelets étaient généralement faits d'or et de perles et ornaient les deux poignets. Ils n'étaient d'aucune utilité réelle et avaient une fonction purement décorative.

Beaucoup de ces bracelets représentent des serpents enroulés sur eux-mêmes et attachés par des épingles, ce qui symbolisait l'immortalité.

b√Ęton d' esculape

LES BOUCLES D'OREILLES CHEZ LES ROMAINES

Les boucles d'oreilles sont l'une des plus anciennes formes de bijoux qui existent. Les femmes de l'Empire romain portaient des boucles d'oreilles principalement pour embellir le visage, c'était aussi pour symboliser leur valeur ou leur position dans la société.

L'améthyste, qui sert de signe d'enchantement, était l'un des matériaux les plus populaires autour qui pouvait être incorporé dans les boucles d'oreilles.

améthyste

LES COLLIERS CHEZ LES ROMAINS

Les colliers étaient très appréciés des hommes comme des femmes, riches et pauvres. Leur popularité a atteint son apogée lorsque les empereurs ont commencé le rituel consistant à accrocher un pendentif au cou du vainqueur.

La plupart des Romains préféraient les pendentifs aux simples colliers à ras du cou. Certains pendentifs portaient l'image de l'empereur et d'autres étaient ornés de pierre précieuse incrustée.

collier romain

CULTURES SIMILAIRES

Vous avez peut-être remarqué que les bijoux romains présentent de nombreuses similitudes avec les créations grecques, étrusques et même égyptiennes.

Dans les premi√®res ann√©es, les bijoux romains √©taient un peu plus conservateurs que ceux des autres cultures m√©diterran√©ennes. Cependant, l'invasion romaine dans de nouveaux territoires a entra√ģn√© une augmentation des ressources ainsi qu'un mode de vie d√©bordant de grandeur et de luxe.

Les bijoux sont donc devenus plus opulents.¬†Dans la chronologie des bijoux antiques, vous pouvez voir certains des chevauchements de styles et de cultures des anciennes civilisations, et comment les Romains, les Grecs et les √Čgyptiens ont coexist√© pendant de nombreux si√®cles.

Les styles byzantins ult√©rieurs marquent la chute de Rome et l'ascension de Constantinople en tant que capitale des empires. Bien que nous regroupions ces styles comme √©tant la marque du Moyen-√āge, l'art byzantin est culturellement tr√®s similaire aux racines romaines dont il est issu.

>>>D√ČCOUVREZ LES MEILLEURES BOITE A BIJOUX<<<


Laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être affichés